L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit le « handicapé [comme] celui dont l’intégrité physique ou mentale est progressivement ou définitivement diminuée, soit congénitalement, soit sous l’effet de l’âge, d’une maladie ou d’un accident, en sorte que son autonomie, son aptitude à fréquenter l’école ou occuper un emploi, s’en trouvent compromises ». Une autre définition se fonde sur le droit au bénéfice de l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés (OETH). Les différentes catégories de reconnaissance ouvrant droit à l’OETH sont la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé ; la pension d’invalidité ; les reconnaissances accordées suite à un accident du travail ou une maladie professionnelle ayant entraîné une incapacité permanente d’au moins 10 % ; les mutilés de guerre et assimilés ; la carte d’invalidité dont le taux d’incapacité est au moins égal à 80 % et l’allocation aux adultes handicapés. Dans une acception large, 5,7 millions de personnes en âge de travailler (soit 14 % des 15-64 ans) sont affectées d’un handicap en France en 201510. Parmi celles-ci, 2,7 millions de personnes bénéficient d’une reconnaissance administrative d’un handicap. 5,7 % des travailleurs âgés de 18 à 65 ans ont eu une expérience de discrimination dans le monde professionnel au regard du critère de handicap ou de l’état de santé. Ceci représente le facteur de discrimination le plus faible après la religion et devant la grossesse ou la maternité, l’origine ou la couleur de peau, le sexe et l’âge. Cependant, l’on constate un écart du taux de discrimination dans le monde professionnel entre les personnes non concernées par le handicap (30,6 %) et les personnes en situation de handicap (48,8 % – ce taux augmente à 56 % pour les femmes en situation de handicap). Une personne sur deux en situation de handicap déclare ainsi avoir été discriminée dans l’emploi. Cela se traduit dans les réclamations adressées au Défenseur des droits puisque 37 % de ses saisines relatives au handicap concernent l’emploi, ce qui en fait le premier domaine dans lequel s’exercent les discriminations fondées sur le handicap.